art et essai recherche montpellier
f

Tous nos films sont en V.O. sous titrée français

Sauvage

Camille Vidal-Naquet
France
2018
1h39
Félix Maritaud, Eric Bernard, Nicolas Dibla, Philippe Ohrel...
Prix de la Révélation pour Félix Maritaud - Semaine de la Critique - Cannes 2018

Léo, 22 ans, se vend dans la rue pour un peu d’argent. Les hommes défilent. Lui reste là, en quête d’amour. Il ignore de quoi demain sera fait. Il s’élance dans les rues. Son cœur bat fort. La beauté première de Sauvage est de déjouer la description. D'offrir aux yeux un spectacle qui défie le verbe. Léo n'est pas un prostitué qui erre dans les bas-fonds pas plus que son parcours n'est celui d'une descente. Le premier long-métrage de Camille Vidal-Naquet, ainsi que son héros, est sauvage. Corps disponible, exploration possible. Sauvage pose la question de l'amour, alors que son héros passe de passe en passe, se lie et se délie. Protagoniste passionnant que la caméra étreint, sa déambulation fascine. Il fascine parce que la réalisatrice se soucie moins des réponses que des questions, ignore le pourquoi et lui préfère le comment. Le chemin de Léo, que soutiennent un montage et une photo aiguisés, a cela de beau qu'il invite le spectateur à tracer son propre sillon, à entamer le compagnonnage de cet homme capable d'ingérer tout ce qui passe, de digérer tout ce qui casse. Rarement un titre aura été aussi adapté à un premier film, qui scrute la prostitution masculine avec un regard aux airs d'élan vital.

séances

Prochainement à l'affiche