art et essai recherche montpellier
f

Tous nos films sont en V.O. sous titrée français

THE CHARMER - Un film de Milad Alami - Au cinéma le 25 juillet - Prix Fedeora du meilleur premier film Festival de San Sebastiàn

THE CHARMER - Un film de Milad Alami - Au cinéma le 25 juillet - Prix Fedeora du meilleur premier film Festival de San Sebastiàn

THE CHARMER - Un film de Milad Alami - Au cinéma le 25 juillet - Prix Fedeora du meilleur premier film Festival de San Sebastiàn

THE CHARMER - Un film de Milad Alami - Au cinéma le 25 juillet - Prix Fedeora du meilleur premier film Festival de San Sebastiàn

THE CHARMER - Un film de Milad Alami - Au cinéma le 25 juillet - Prix Fedeora du meilleur premier film Festival de San Sebastiàn

THE CHARMER - Un film de Milad Alami - Au cinéma le 25 juillet - Prix Fedeora du meilleur premier film Festival de San Sebastiàn

THE CHARMER - Un film de Milad Alami - Au cinéma le 25 juillet - Prix Fedeora du meilleur premier film Festival de San Sebastiàn

THE CHARMER - Un film de Milad Alami - Au cinéma le 25 juillet - Prix Fedeora du meilleur premier film Festival de San Sebastiàn

THE CHARMER - Un film de Milad Alami - Au cinéma le 25 juillet - Prix Fedeora du meilleur premier film Festival de San Sebastiàn

THE CHARMER - Un film de Milad Alami - Au cinéma le 25 juillet - Prix Fedeora du meilleur premier film Festival de San Sebastiàn

The Charmer

Milad Alami
Charmøren
Danemark
2017
1h40
Aradalan Esmaili, Soho Rezanejad, Susan Taslimi, Lars Byrgmann…

Esmail, jeune et charmant iranien vit au Danemark où il travaille comme déménageur. Le soir venu, il fréquente les lieux huppés de la ville pour séduire des femmes, espérant ainsi se marier et obtenir un permis de séjour. Lorsqu'il rencontre Sara, tout bascule. Remarquablement maîtrisé pour un premier long, The Charmer doit sa réussite à la tension que le réalisateur parvient à instaurer et maintenir jusqu’au bout, alors que le spectateur découvre petit à petit le passé d’Esmail. Le comédien Ardalan Esmaili séduit par l’intensité de son jeu et de son regard, tantôt inquiétant et trouble, tantôt juvénile. Dans ses fragilités, ses faiblesses mais également ses forces, Esmael touche en plein coeur. Tout en aspérités, il incarne avec honnêteté l’humain dans ses contradictions et ses magnificences. Le long-métrage fait le portrait émouvant et sincère de cet exilé aspirant à une vie meilleure. Le cinéaste Milad Halimi soigne avec minutie la photographie et les plans. Avec distance et neutralité, mais beaucoup de puissance, le film se révèle efficace dans les thèmes qu’il aborde : la vie loin de sa culture, l’adaptation dans un nouveau pays, les difficultés pratiques pour y rester, l’amour et ses empêchements…

séances

Prochainement à l'affiche