Diagonal Cinémas
Cinéma Diagonal, 5 rue de Verdun, 34000 Montpellier
Cinéma Indépendant – Cinéma d’auteur – Art et Essai - Recherche

Le Diago en Plein Air ! #5

Trois soirées, trois films en Avant-première
À la Halle Tropisme Montpellier
Séances en plein air tous les soirs à partir de 22h !
En partenariat avec Radio Nova

INFOS PRATIQUES :
Ouverture des portes dès 20h.
Bar et restauration sur place uniquement

!! Pour votre confort !!
Nous vous conseillons d'apporter votre siège préféré.

PRIX DES PLACES HABITUELS aux guichets du cinéma Diagonal (cartes d'abonnement...etc.)
SUR PLACE A LA HALLE TROPISME : TARIF UNIQUE 7,50€

Comment venir à la Halle Tropisme ?

Évenement Facebook

!!! PLUS DE PRÉVENTES AU DIAGO POUR ÉTÉ 85 !!!

>>> BILLETTERIE SUR PLACE À TROPISME LE SOIR MÊME
       AU TARIF UNIQUE DE 7,50€

Jeudi 9 Juillet 22h

Été 85 de François Ozon

L’été de ses 16 ans, lors d’une sortie en mer sur la côte normande, Alexis est héroïquement sauvé du naufrage par David, 18 ans. Alexis vient de rencontrer l’ami de ses rêves. Mais le rêve durera-t-il plus qu'un été ? L'été 85... Un an après Grâce à Dieu, Ours d’Argent de la Berlinale 2019, François Ozon signe cette fois-ci une romance adolescente entre deux jeunes garçons dans les années 80. Esthétique feutrée et estivale, le film est un cousin de Call me by your name de Luca Guadagnino qui se déroule à la même époque. Comme souvent pour ses dernières œuvres, le cinéaste s’est appuyé sur un scénario qu’il a lui-même écrit pour réaliser le long-métrage. Les deux protagonistes sont incarnés par Benjamin Voisin et Félix LefebvreMelvil PoupaudIsabelle Nanty et Valéria Bruni-Tesdeschi complètent le casting. Tee-shirt sans manches, teinture blond platine, new wave à fond dans le baladeur cassette, poster de Daniel Darc... François Ozon remonte le temps et plonge avec The Cure dans l'ambiance rétro des années 80. Le film est une véritable ode à la jeunesse, à la naïveté, aux déboires ! Été 85 est grand, il est solaire, on n’avait jamais vu le cinéaste aussi gourmant de liberté. On voudrait habiter dans le film et ne jamais en sortir. Du très grand Ozon !

Vendredi 10 Juillet 22h

La Odisea de los Giles de Sebastián Borensztein

La revanche des losers

Argentine, fin 2001, une grave crise économique conduit des banques à la faillite dans tout le pays. Dans une petite ville de la province de Buenos Aires, un groupe de voisins est victime d'une escroquerie organisée par un avocat et le directeur de la banque. Ils leur ont fait perdre tout l’argent qu’ils avaient économisé pour renflouer une coopérative agricole. Afin de récupérer leurs économies, le groupe décide de mettre sur pied un plan d'action efficace. Ce sera la revanche d’un groupe des « perdants », « la odisea de los Giles » en référence au « Gaucho Gil » rebelle légendaire argentin. Le film est basé sur le roman La Noche de la Usina de Eduardo Sacheri et réalisé, pour notre plus grand plaisir, dans le pur style Hollywoodien du film de hold-up. On dirait une version argentine de L'arnaque de George Roy Hill, avec Ricardo Darin et Luis Brandoni dans les rôles de Paul Newman et de Robert Redford ! Mais pas de glamour ici pour l’art de voler. Ce n’est qu’un groupe de gens ordinaires qui ne veulent pas perdre leurs rêves d’un avenir meilleur. « Quand je vais voir une comédie, je veux voir ça, un complot, un drame, des gags, des rires et m’impliquer, m’impliquer dans ce qui se passe à l’écran. C’est pour moi le cinéma, la vie elle-même. J’ai beaucoup ri avec le film et l’intrigue est très bien structurée ».

Samedi 11 Juillet 22h

Effacer l'historique de Benoît Delépine et Gustave Kervern

Dans un lotissement en province, trois voisins. Il y a Marie, victime de chantage avec une sextape, Bertrand, dont la fille est harcelée au lycée, et Christine, chauffeur VTC dépitée de voir que les notes de ses clients refusent de décoller. Ensemble, ils décident de partir en guerre contre les géants d’internet… Il y a tout juste dix ans, Gustave Kervern et Benoit Delépine foulaient le tapis rouge berlinois avec Mammouth. Cette année, ils raflent l’Ours d'Argent avec Effacer l’historique, dans lequel ils proposent un instantané de notre époque, saisissant et d'une justesse folle. De l'omniprésence du numérique aux fantasmes sur l'intelligence artificielle, de la dictature des réseaux sociaux au binge watching compulsif, tout y est ! Bien sûr l'esprit est à la satire et à l'outrance, et c'est évidemment hilarant. Avant de réaliser que Kervern et Delépine dressent le tableau d'un avenir si proche qu'il est en fait déjà à nos portes… Il y a longtemps que le duo de réalisateurs a fait sien l'adage populaire selon lequel il vaut mieux rire des choses, que d'en pleurer. On rit donc de bon cœur avec eux, en attendant que la réalité dépasse définitivement la fiction. Malgré tout, le film ne cherche pas à démoraliser le spectateur mais plutôt à le faire réfléchir et il rappelle au passage que la lutte ne devrait être que collective, joyeuse et poétique. Leurs trois protagonistes, incarnés avec bonheur par Blanche Gardin, Corinne Masiero et Denis Podalydès, se sont d'ailleurs rencontrés sur un rond-point…

Actualité Cinéma

Événements

Actus ciné, avant première, événements, découvrez toute l'actualité du Diagonal.

Le cinéma

Le Cinéma

Votre cinéma Diagonal, les salles, l'équipement, infos...

Les tarifs du cinéma

Les Tarifs

Cartes d'abonnements, les bons plans de votre Diagonal


Cinéma Diagonal - 5 rue de Verdun 34000 Montpellier | Mentions légales | Contact | Tel : 04 67 58 58 10