art et essai recherche montpellier
f

Edito 298

télécharger le mag
l'édito: 

Youpi ! C’est (bientôt) la rentrée !
Après la chouette soirée que nous avons passée en votre nombreuse compagnie et celle du réalisateur, comment ne pas mettre en UNE de notre magazine « 120 battements par minute » de Robin Campillo ! Deux heures vingt de cinéma qui vous feront battre le cœur !
C’est la rentrée pour les petits aussi et l’occasion pour nous tous, parents, adultes, et enfants, d’échanger autour des pédagogies alternatives lors de deux séances débat les 16 et 21 septembre en partenariat avec les Colibris et Le Festival Pour l’Ecole de la Vie. Une rentrée chargée en émotion, avec le mystérieux film de Darren Aronofsky « Mother ! », en nouveautés et échanges avec la venue entre autres du réalisateur iranien Merdhad Oskouei pour son très beau documentaire « Des rêves sans étoiles ». Et le bonheur de recevoir, comme pour chacun de ces films, Laurent Cantet et son nouveau grand film politique « L’Atelier ». Belle rentrée à toutes et à tous ! Noémie

Attention ! Attention !
Chers amis et fidèles spectateurs,
Le jour fatidique va arriver. Ce sera le 1er octobre 2017. (Je ne viens pas vous parler du référendum pour l’indépendance de Catalunya.) Je suis sûr que vous ne vous souvenez pas de la dernière fois que cela est arrivé. C’était le 1er février 1998. Lorsque le Gaumont Capitole est devenu le DIAGONAL Capitole, nous avons dû augmenter LE PRIX DES PLACES ! Nous aurons résisté pendant 19 ans et demi face à tous nos créanciers et autres… augmentations de charges…etc, sans vous demander une plus grande contribution.
Le 1er octobre, le plein tarif passera à 7,50 €, l’abonnement 5 places 27,50 € (5,50/place), l’abonnement 10 places 50 € (5/place), l’abonnement 15 places 67,50 € (4,5/place).
Vous pouvez, d’ores et déjà, faire le plein d’abonnements au tarif actuel puisqu’ils seront valables après le 1er octobre. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre participation.
Antoine P.

Mostra de Venise - 74e édition du festival

La 74e Mostra de Venise a attribué samedi soir le Lion d'or du meilleur film à "The Shape of Water" du réalisateur mexicain Guillermo del Toro. Ce conte fantasmagorique, ode à la différence, a été le véritable coup de coeur des festivaliers. « Le conte de fées est l'antidote parfait contre le cynisme, car il touche les émotions », estime Guillermo del Toro, amoureux des créatures monstrueuses et concepteur d'univers visuels flamboyants. Dès le début de la compétition, le Mexicain avait jeté un sort sur la Mostra avec son nouveau film The Shape of Water. Une histoire d'amour entre une femme de ménage muette et rêveuse, interprétée par Sally Hawkins et une étrange créature amphibienne. Del Toro revisite ici les films de monstres, mais aussi la fable de « La Belle et la Bête », plantée dans un incroyable décor rétro années 60. Le tout dans un sombre contexte historique de sexisme, de racisme et de haine internationale pendant la Guerre froide. Le réalisateur mexicain de 52 ans, qui vit aux Etats-Unis, a dédié son film à tous les « réalisateurs mexicains et latino-américains qui rêvent de faire quelque chose en forme de parabole, mais à qui on dit que ce n'est pas possible. C'est possible », a-t-il martelé en recevant samedi soir le Lion d'or des mains de la présidente du jury, l'actrice américaine Annette Bening. La sortie du film en France est prévue le 21 février 2018.

Trois films français pour un ticket vers les Oscars

La commission choisissant le représentant de la France dans la course aux nominations pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère a dévoilé une liste de trois présélectionnés. L'identité du film qui postulera à la célèbre statuette (décernée le 4 mars 2018 après l'écrémage des nominations du 23 janvier) sera révélée le 19 septembre après une séance d'auditions par la commission qui recevra les producteurs et vendeurs internationaux des trois longs métrages encore en ballottage. Les prétendants ont fait leur première mondiale en mai dernier en sélection officielle au Festival de Cannes, dont deux en compétition. Parmi eux se distingue le vainqueur du Grand Prix sur la Croisette : 120 battements par minute de Robin Campillo. Produit par Les Films de Pierre, le long métrage qui est vendu à l’international par Playtime, a déjà cumulé 509 000 entrées en 19 jours d’exploitation dans l’Hexagone (Memento Films Distribution) en ne cédant que 18 % de sa fréquentation en seconde semaine et 23% pour l’instant en troisième semaine. Est également en lice un autre compétiteur cannois : Le Redoutable de Michel Hazanavicius qui est lancé aujourd’hui dans les salles françaises par StudioCanal. Produit par Les Compagnons du Cinéma, le film du cinéaste oscarisé en 2012 pour The Artist (cinq statuettes dont celles du meilleur film et meilleur réalisateur) est vendu par Wild Bunch. Le troisième présélectionné est Barbara de Mathieu Amalric qui avait fait l’ouverture à Cannes de la sélection Un Certain Regard où il a été récompensé par un "Prix pour la poésie du cinéma" avant de remporter ensuite le prix Jean Vigo. A l’affiche depuis mercredi dernier en France avec un démarrage à 116 000 entrées en cinq jours sur une distribution assurée par Gaumont qui pilote aussi ses ventes internationales, le film a été produit par Waiting for Cinema. La commission de sélection est composée de Teresa Cremisi (présidente de la commission de l’avance sur recettes), Thierry Frémaux (délégué général du Festival de Cannes), Alain Terzian (président de l'Académie des César), Serge Toubiana (président d'UniFrance), et de trois personnalités désignées par la ministre de la Culture (Françoise Nyssen) : les cinéastes Anne Fontaine, Deniz Gamze Ergüven et Jean-Paul Salomé.