art et essai recherche montpellier
f

Tous nos films sont en V.O. sous titrée français

Fais de beaux rêves

Marco Bellocchio
Fai Bei Sogni
Italie/France
2015
2h10
Bérénice Bejo, Valerio Mastandrea, Guido Caprino…
Quinzaine des Réalisateurs - Cannes 2016

Adapté du roman "Fais de beaux rêves, mon enfant" de Massimo Gramellini

D'une simplicité limpide, ce film confirme la place de Marco Bellocchio parmi les grands maîtres du cinéma italien. Intelligence du coeur et de l'esprit, fluidité et rigueur de la mise en scène. On savait cela de Marco Bellocchio. Joie et émotion : "Fais de beaux rêves", inspiré d'un livre de Massimo Gramellini est un très beau film autour d'une tragédie intime. Celle vécue par Massimo, un garçon de 9 ans, qui a une relation très tendre et complice avec sa mère. On est en 1969, à Turin. Dans la première séquence, on les voit danser un rock dans le salon. L'attachement est manifeste, même si une part d'ombre caresse déjà ce chromo assumé, où l'on pressent le drame. Cette mère disparaît une nuit, dans des circonstances obscures. Du moins pour l'enfant, Massimo, auquel on cache la vérité, de plusieurs manières. Massimo n'accepte pas vraiment toutes ces versions, il questionne, se rebelle…Le film ne cesse de faire des allers-retours entre 1969, un peu les années 70, où Massimo est ado, et la fin des années 90. C'est depuis ce présent là que le récit se construit, autour de doutes et de peurs. "Fais de beaux rêves", souvent poignant, soulage aussi, en menant à une forme de délivrance, symbolisée par une danse déchainée ou - pour rester dans une tonalité plus proche de Belphégor que du Christ - endiablée.

séances

mercredi 11jeudi 12vendredi 13samedi 14dimanche 15lundi 16mardi 17
17h3517h3517h3517h3517h4017h3517h35